Accueil / Nutriments & Co / La vitamine E (Tocophérols) et ses spécificités

La vitamine E (Tocophérols) et ses spécificités

Vitamine E dans les cacahuètesLa vitamine E, également connue sous le nom de tocophérol, est réputée pour ses facultés anti-inflammatoires, anti-plaquettaires, vasodilatatrices, mais surtout antioxydants. La vitamine E est plus précisément une substance organique liposoluble, qui se structure par huit formes organiques, notamment quatre tocotriénols et 4 autres tocophérols. Parmi ses composants, le plus important est l’alpha-tocophérol. La vitamine E est présente dans toutes les membranes des cellules animales, elle est non calorique et n’est pas produite par l’organisme. Etant soluble dans les graisses, cette vitamine peut d’ailleurs se concentrer dans les tissus adipeux.

La vitamine E se distingue par le rôle qu’elle joue au niveau de l’organisme. En effet, elle favorise une action antioxydant sur les cellules. Elle sert notamment à combattre les substances chimiques nuisibles à l’organisme. La vitamine E prévient également différentes pathologies grâce à sa fonction antioxydant, qui neutralise les radicaux libres. Différents cancers comme celui de la prostate, les maladies cardiovasculaires ou encore la cataracte sont des exemples de ces pathologies sur lesquelles peuvent prévenir la vitamine E. Mais cette substance organique présente également d’autres spécificités qui lui sont bien propres. Sur le niveau cellulaire, plus précisément la peau, elle contribue au ralentissement du vieillissement cutané. D’autre part, la vitamine E sert également à protéger les globules rouges, module les processus inflammatoires et présente des propriétés avantageuses sur le taux de cholestérol.

Les huit molécules présentes dans la vitamine E se retrouvent le plus souvent dans les huiles végétales. Les graines de tournesol, les arachides, les céréales de son, les oléagineux ou encore les noisettes sont autant d’aliments qui présentent un apport élevé de vitamine E. Hormis les matières grasses, les fruits et légumes sont également des sources non négligeables de vitamine E, notamment entre 12 à 18%. La vitamine E présente une certaine sensibilité à l’oxygène et à la lumière. Raison pour laquelle il est conseillé de conserver ces aliments riches en vitamine E à l’abri de la lumière, afin qu’ils puissent garder toutes leurs facultés bénéfiques.

Les apports nutritionnels de chaque personne en matière de vitamine E se diversifient selon l’âge. Pour un enfant, la consommation de vitamine E varie entre 6 à 12 mg par jour. L’apport pour les adolescents et adultes quant à eux est de 12 mg quotidiennement. En cas de besoin, il est également possible de pendre la vitamine E en tant que complément alimentaire. Leur consommation doit cependant être modérée et encadrée, afin d’éviter tout risque de surdosage pouvant causer des hémorragies. Toutefois, il faut savoir que les carences en vitamine E s’avèrent être plutôt rare et ne sont asymptomatiques. Dans la plupart des cas, ces carences se présentent surtout pour les personnes qui présentent des pathologies, une malnutrition accentuée ou encore chez les bébés prématurés.

Les anti-oxydants, la vitamine E mais aussi la vitamine D :

La vitamine E, également connue sous le nom de tocophérol, est réputée pour ses facultés anti-inflammatoires, anti-plaquettaires, vasodilatatrices, mais surtout antioxydants. La vitamine E est plus précisément une substance organique liposoluble, qui se structure par huit formes organiques, notamment quatre tocotriénols et 4 autres tocophérols. Parmi ses composants, le plus important est l’alpha-tocophérol. La vitamine E est présente dans toutes les membranes des cellules animales, elle est non calorique et n’est pas produite par l’organisme. Etant soluble dans les graisses, cette vitamine peut d’ailleurs se concentrer dans les tissus adipeux. La vitamine E se distingue par le rôle qu’elle joue…

Passage en revue

huile de première pression à froid - 10
cacahuètes - 6.4
graines germé - 5.2
germes de blé - 4.1
amandes - 2.8
fruits secs - 2.1

5.1

Résumé : On en trouve surtout dans : huile, oléagineux, graines germées

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*