Accueil / Nutriments & Co / Le Cobalt : stop à l’hypertension

Le Cobalt : stop à l’hypertension

VieirasLe cobalt est l’un des oligo-éléments essentiels et un nutriment primordial. Très présent dans l’environnement, il ne peut cependant pas être produit par le corps humain. Ainsi, son absorption par l’alimentation est l’unique source d’absorption par l’organisme.

Indispensable au fonctionnement du corps humain, le cobalt y est pourtant présent en infime quantité. Il joue un rôle proéminent dans la synthèse de la vitamine B12. Il participe à la création des globules rouges du sang et dans le phénomène de division cellulaire. Ainsi, il aide grandement à la synthèse de l’hémoglobine. Par ailleurs, il est aussi établi qu’il collabore dans l’action de plusieurs enzymes du corps, ce qui lui confère un rôle d’activateur. Dans le domaine médical, il est notamment utilisé afin de traiter les dérèglements des systèmes sympathiques et parasympathiques, comme l’anémie ou les palpitations et est couramment prescrit en cas d’hypertension, d’artérites, ou d’acrocyanose. Enfin, il est conseillé pour amoindrir les effets secondaires de la ménopause.

On retrouve le cobalt dans de nombreux aliments comme la viande (foie, cœur, rognons) et certaines volailles, le lait, les fruits de mer (huitres, palourdes, coquilles Saint Jacques), certains poissons (maquereau, hareng) ou encore les céréales complètes, les légumes (betteraves, haricots) les fruits comme les abricots, le jaune d’œuf, certains champignons (chanterelles, girolles), et plusieurs boissons comme le café, le thé et la bière. Toutefois, la concentration en cobalt peut augmenter dans certaines plantes. Une exposition prolongée au cobalt au niveau de la peau, par le sol ou par l’eau, est susceptible d’augmenter le taux de cobalt dans le corps humain. L’apport journalier recommandé oscille entre 0,05 mg et 1,8 mg.

Les cas avérés de carences en cobalt sont plutôt rares. Ils se manifestent principalement par des problèmes d’anémie, des dérèglements au niveau du système digestif et du système neurologique, ou bien des migraines et fatigues régulières. En cas d’usage thérapeutique pour réduire les carences, on préconise généralement la prise de vitamine B12 au-delà de simples compléments en cobalt.

Les excès de cobalt le plus souvent des intoxications peuvent survenir par suite d’absorption excessive de bière. De trop fortes doses peuvent en effet causer des problèmes cardiaques, ainsi que des troubles de la vue et des nausées.

Le cobalt est l’un des oligo-éléments essentiels et un nutriment primordial. Très présent dans l’environnement, il ne peut cependant pas être produit par le corps humain. Ainsi, son absorption par l’alimentation est l’unique source d’absorption par l’organisme. Indispensable au fonctionnement du corps humain, le cobalt y est pourtant présent en infime quantité. Il joue un …

Vue d'ensemble des tests

vitamine B12 - 9.6
coquilles Saint Jacques - 9.4
huitres - 9.3
palourdes - 9
betteraves - 8.3
chanterelles - 8.2
biere - 8.1

8.8

User Rating: 4.78 ( 2 votes)
9

2 commentaires

  1. Bonjour,
    N’est ce pas une idée recue?
    Je souffre d’hypertension et je ne pense pas que je puisse la soigner en mangeant des palourdes 🙂

  2. Bonjour Claude. Merci pour votre question.
    Le cobalt en tant qu’oligo élément peut être prescris en cas de pb d’hypertension. Les palourdes contiennent une part du cobalt, et peuvent donc indirectement renforcer l’apport journalier en cobalt. Ca n’est pas une « idée recue », juste un rappel que les aliments contenant du cobalt peuvent indirectement réduire les risques d’hypertension
    Le cobalt doit être fourni sous forme de vitamines (cyanocobalamine) pour être « actif » au niveau physiologique. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre medecin traitant ou directement auprès d’un spécialiste.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page