Accueil / Nutriments & Co / Le Molybdène, un détoxiquant naturel

Le Molybdène, un détoxiquant naturel

AzukiLe molybdène peu connu du grand public est un oligo-élément indispensable à l’organisme, même en faible quantité, et qui possède plusieurs fonctions reconnues. Constituant de l’enzyme xanthine et oxydase, le molybdène favorise l’assimilation du fer, et sert tout autant d’antioxydant que de détoxiquant. Il contribue à la formation de divers acides aminés qui structurent les protéines et sert en outre de catalyseur à de nombreuses enzymes qui agissent dans le foie et qui permettent une meilleure élimination de l’acide urique. Le molybdène pourrait également être utilisé à des fins thérapeutiques. Les dysfonctionnements érectiles, les caries dentaires, la prévention de l’anémie, de certaines tumeurs comme celle de l’œsophage, ou encore la croissance osseuse trop développée chez l’adolescent peuvent éventuellement être traités par le molybdène. Solliciter un professionnel de santé avant toute utilisation thérapeutique sera bien entendu un pré-requis.

Contrairement à d’autres oligo-éléments, le molybdène se trouve dans de nombreux aliments, tant d’origine animale que végétale. Les légumes, les céréales (sorgho, sarrasin, avoine) mais aussi la viande sont riches en molybdène. Parmi les légumineuses, on le retrouve surtout dans les haricots secs, pois chiche, fèves, petits pois et lentilles. Pour la viande, le foie ou les rognons sont assez riches. Enfin, le céleri-rave, l’ail, la noix de coco, les papayes, le jus de betterave, les fruits de mer, et les produits laitiers sont également des sources importantes en molybdène.

Les besoins journaliers en molybdène sont normalement couverts à 100% par l’alimentation. Le taux journalier moyen recommandé varie entre 75 à 250 mg pour une personne adulte. L’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) recommande de ne jamais dépasser le seuil limite des 350 mg/jour.

Les carences en molybdène sont à l’origine de divers problèmes de santé, plus ou moins graves, même si elles s’avèrent assez rares. Les troubles neurologiques ou du rythme cardiaque, l’apparition de crises de goutte, les calculs rénaux et les difficultés dans l’excrétion urinaire sont les plus communs et les plus sérieux d’entre eux.

En revanche, aucun excès en molybdène n’a été encore précisément constaté à ce jour. Tout au plus, un surdosage entrainera des problèmes musculaires, des problèmes de gencives ou de bouche, des cas d’intoxication, d’hallucination, d’irritabilité ou d’éventuelles crises d’épilepsie. Si des excès se présentent, ils peuvent être soignés par absorption de cuivre, qui est un antagoniste reconnu du molybdène. Les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent par précaution pas prendre des compléments alimentaires à base de molybdène (gélules ou comprimés).

Le molybdène peu connu du grand public est un oligo-élément indispensable à l’organisme, même en faible quantité, et qui possède plusieurs fonctions reconnues. Constituant de l’enzyme xanthine et oxydase, le molybdène favorise l’assimilation du fer, et sert tout autant d’antioxydant que de détoxiquant. Il contribue à la formation de divers acides aminés qui structurent les protéines et sert en outre de catalyseur à de nombreuses enzymes qui agissent dans le foie et qui permettent une meilleure élimination de l’acide urique. Le molybdène pourrait également être utilisé à des fins thérapeutiques. Les dysfonctionnements érectiles, les caries dentaires, la prévention de l’anémie,…

Passage en revue

assimilation du fer - 9.6
antioxydant et détoxiquant - 9.3
dysfonctionnements érectiles - 9.1
légumineuses - 9
foie - 8.5
ail - 8.4
noix de coco - 8.2

8.9

Note de l'utilisateur 3.85 ( 4 votes)

2 plusieurs commentaires

  1. en effet je ne connaissais pas le molybdene.
    faut manger des légumes quoi!

  2. Oui, les légumes ne pourront faire que du bien, et encore mieux, des légumes de saison venant directement des producteurs : ils seront plus savoureux et leur valeur nutritionnelle + élevée

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*