Accueil / Nutriments & Co / Acides / L’hydroxyproline pour cheveux, peau & ongles

L’hydroxyproline pour cheveux, peau & ongles

OnglesL’hydroxyproline est un acide aminé élaboré par l’organisme. Il n’est pas essentiel et en quantité abondante au niveau du collagène. Par ailleurs, il faut savoir que l’évacuation urinaire quotidienne d’hydroxyproline ne vient pas de l’os. Pour déterminer sa présence, il faut opter pour un régime faible en collagène. En général, la constitution de l’os est composée à 90 % de collagène et en moyenne 13 % des acides aminés présente dans cette partie sont de l’hydroxyproline. Elle prend donc une place importante dans le métabolisme de l’os. Son taux dans le corps est augmenté grâce aux hormones thyroïdiennes, les aliments introduits riches en collagène et la vitamine D. C’est un élément dérivé de l’acroléine et le foie peut aussi la synthétiser.

En tant que composant protéique, l’hydroxyproline joue un grand rôle dans la conception des tissus conjonctifs et notamment des tissus osseux. Avec cette faculté, elle constitue un élément essentiel pour le renforcement de la peau, des cheveux,  des articulations et des ongles. Son apport dans l’organisme favorise le processus de guérison et accentue la production de fibres élastiques. Cet acide aminé est le précurseur de la proline contribuant au bon fonctionnement métabolique des tissus conjonctifs et osseux. Un complément en cette substance permet de réduire le risque d’arthrose.

L’apport quotidien en hydroxyproline varie entre 0,5 et 3 g. Plusieurs nutriments en sont boostés comme l’œuf, le poisson, la viande, les fèves, les produits laitiers, la volaille et les céréales complètes. D’autres suppléments alimentaires existent aussi sous forme de gélule, de comprimé ou de poudre. Toutefois, pour leur consommation il serait préférable de suivre les indications afin d’éviter d’affecter la santé. Pareil que les autres acides aminés, il est conseillé d’en prendre en dehors des repas.

Aucune étude n’a révélé jusqu’à ce jour les effets négatifs sur l’apport en hydroxyproline. Vu que l’organisme en produit, une insuffisance n’engendre pas de symptômes. Dans certaines maladies génétiques, il a été remarqué qu’un dérèglement au niveau du métabolisme de l’hydroxyproline a été constaté. Toutefois, une carence pourrait indiquer des problèmes au niveau des os. Il pourrait juste survenir des effets indésirables en cas d’excès en ce complément comme des maux de tête, des nausées et des vomissements. Une forte élimination d’hydroxyproline confirme des troubles au niveau des tissus osseux tels que la maladie de Page, le Rachitisme ou l’Ostéomalacie qui amène à la parte de la densité des os.

L’hydroxyproline est un acide aminé élaboré par l’organisme. Il n’est pas essentiel et en quantité abondante au niveau du collagène. Par ailleurs, il faut savoir que l’évacuation urinaire quotidienne d’hydroxyproline ne vient pas de l’os. Pour déterminer sa présence, il faut opter pour un régime faible en collagène. En général, la constitution de l’os est composée à 90 % de collagène et en moyenne 13 % des acides aminés présente dans cette partie sont de l’hydroxyproline. Elle prend donc une place importante dans le métabolisme de l’os. Son taux dans le corps est augmenté grâce aux hormones thyroïdiennes, les aliments…

Passage en revue

Poisson, oeuf - 10
Fèves, céréales complètes - 9.2
Viande, volaille - 7.6
Produits laitiers - 7.6

8.6

Résumé :

Note de l'utilisateur 1.87 ( 6 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*