Accueil / Nutriments & Co / Acide Gras Essentiel / Oméga 3 & 6 : Bienfaits & Risques

Oméga 3 & 6 : Bienfaits & Risques

 Omega 3Les nombreux bienfaits des acides gras Oméga 3 sur le corps

L’oméga 3 est un ensemble d’acides gras polyinsaturés, composé de l’acide alpha-linoléique, de l’acide éicosapentaénoique et de l’acide docosahexaénoique. L’oméga 3 est classé, au même titre que l’oméga 6, comme un acide gras essentiel. Il est donc indispensable à l’organisme mais ce dernier ne peut le produire par lui-même ni la synthétiser, raison pour laquelle il est nécessaire de la puiser dans l’alimentation afin de combler les besoins du crops. Les vraies propriétés de l’oméga 3 (l’EPA et le DHA) sont diverses car il agit sur un grand nombre de systèmes et de cellules, pourtant peu les connaissent réellement.

Les bienfaits des omégas 3 sont reconnus sur tout le corps en général, mais ils agissent surtout sur la formation des cellules et aide au bon fonctionnement du système nerveux. Reconnu particulièrement comme étant indispensable à la croissance et au développement du fœtus et des bébés, il est d’ailleurs recommandé aux femmes enceintes et allaitantes de consommer une quantité suffisante en oméga 3. Cet apport équilibré est également requis pour un bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. En effet, si l’oméga 3 n’abaisse pas le taux de cholestérol comme l’oméga 6, il s’avère important pour une bonne circulation sanguine, par la diminution des triglycérides et la prévention de la formation des caillots sanguins. Les oméga 3 présentent enfin des propriétés anti-inflammatoires et renforcent le système immunitaire en général.

Au même titre que les vitamines et les minéraux, l’oméga 3 est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Ce dernier se trouve toutefois souvent en manque car il ne peut synthétiser cette substance. Il est donc primordial de garder un apport suffisant par le biais de la nourriture. Heureusement on retrouve l’oméga 3 dans une grande diversité d’aliments même si ces derniers sont peu consommés. Les poissons gras en sont les sources principales. A ce titre, on retrouve l’oméga 3 dans le saumon, le thon, le hareng, les sardines et la truite. Pour les sources végétales, le soja, les noix de Grenoble, les graines de lin et de chanvre ou encore la caméline présentent une quantité considérable d’oméga 3.

Si les bienfaits des omégas 3 sont nombreux et que sa consommation est fortement recommandée, un excès d’oméga 3 peut également nuire à la santé. A trop forte dose, les omégas 3 pourraient empêcher le système immunitaire de réagir correctement à une attaque bactérienne ou virale. Les carences en omégas 3 quant à elles sont à l’origine de diverses troubles, notamment cardiovasculaires, des problèmes de vues et peut conduire à un état de déprime. L’apport journalier recommandé en ce qui concerne l’oméga 3 est donc de 2 g pour une femme adulte et 2,5 g pour un homme. Ce besoin varie bien évidemment en fonction de l’état de santé et d’âge de chacun.

Les acides gras Oméga 6 : des éléments indispensables à plusieurs égards

Pillule d'Omega 3Figurant parmi les acides gras polyinsaturés, les acides gras oméga-6 représentent différentes substances de la famille des lipides qui sont indispensables à l’organisme. Ils sont généralement notés ω₆ ou n-6. Il en existe plusieurs, dont l’acide eicosadiénoïque, l’acide arachidonique et l’acide docosadénoïque. Pourtant le seul étant considéré comme étant réellement indispensable à l’homme est l’acide linoléique, car il est le seul que le corps ne peut pas du tout synthétiser.

Les acides gras oméga 6 trouvent notamment leur utilité dans le bon fonctionnement des systèmes nerveux, immunitaire et cardiovasculaire. Mais ils jouent également un rôle important dans le processus de guérison du corps, ainsi que dans le traitement des réactions inflammatoires et allergiques. On leur accorde aussi un effet bénéfique pour soigner des problèmes de santé tels que l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde, ou même pour soulager les douleurs causées par les eczémas. Qui plus est, l’acide gamma-linoléique est aussi utilisé pour faire baisser la concentration de triglycéride dans le sang. Néanmoins, l’idée la plus répandue concernant les oméga-6 est encore âu sujet de sa relation avec les acides gras oméga-3. En effet, le rapport idéal entre la consommation de ces 2 éléments devrait se situer entre 1/1 et 1/5, de sorte qu’il est préférable d’ingérer seulement jusqu’à 5 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3.

D’ailleurs, l’excès d’oméga 6 est surtout nuisible à l’organisme dans la mesure où il l’empêche ensuite d’utiliser l’oméga 3 correctement, et réciproquement. Tout déséquilibre entre ces 2 éléments peut en en effet causer de nombreux problèmes au niveau de l’organisme, puisque les 2 se partagent l’interaction avec diverses enzymes importantes dans le métabolisme des vitamines et des minéraux. Ainsi, il est de notoriété publique que l’excès en oméga 6 peut être à l’origine de certaines maladies cardiovasculaires, tandis que son insuffisance pourrait augmenter les risques d’hémorragie. Il est aussi connu que l’excès de cette substance favorise l’obésité, dû au fait que l’équilibre entre les 2 types d’acides gras fait partie du processus permettant au corps de ne retenir que le bon cholestérol.

En général, au sujet de la consommation d’acides gras oméga-6, un pourcentage de 10% de l’apport énergétique quotidien est conseillé. C’est-à-dire qu’il est recommandé d’en consommer à peu près 10g par jour, pour l’homme, et 8,5g par jour pour la femme. Par ailleurs, c’est une substance très présente dans l’alimentation habituelle de l’homme. En effet, il est très présent dans la majorité des huiles à origine végétale, comme l’huile de tournesol, l’huile de bourache ou encore l’huile de pépins de cassis. Il se retrouve également dans les œufs, ainsi que certains types de viandes, et même dans le poisson et les abats. Toutefois, sa concentration dans la viande peut être variable, puisqu’elle dépend entièrement de l’alimentation des animaux concernés.

Les poissons et les fruits de mer les plus riches en EPA et en DHA.


 Les nombreux bienfaits des acides gras Oméga 3 sur le corps L’oméga 3 est un ensemble d’acides gras polyinsaturés, composé de l’acide alpha-linoléique, de l’acide éicosapentaénoique et de l’acide docosahexaénoique. L’oméga 3 est classé, au même titre que l’oméga 6, comme un acide gras essentiel. Il est donc indispensable à l’organisme mais ce dernier ne peut le produire par lui-même ni la synthétiser, raison pour laquelle il est nécessaire de la puiser dans l’alimentation afin de combler les besoins du crops. Les vraies propriétés de l’oméga 3 (l'EPA et le DHA) sont diverses car il agit sur un grand nombre de systèmes et de…

Passage en revue

Hareng - 10
Maquereau - 6.5
Thon - 7.9
Saumon - 6.2
Sardines - 4.7
huile de lin - 3.6
huile de chanvre - 2.7
huile de noix - 2.3
noix - 1.4

5

Résumé : Les Omega se trouve principalement dans : les poissons gras et les huiles

Note de l'utilisateur 4.53 ( 2 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*