Accueil / Nutriments & Co / Acides / La phénylalanine bénéfique pour la santé

La phénylalanine bénéfique pour la santé

ViandesUne recherche effectuée par Bickel en 1953 a démontré les effets de la phénylalanine sur l’organisme humain. En effet, cet acide aminé en forte quantité attaque les neurones. Toutefois, elle compose la protéine et à dose normale, contribue au bon fonctionnement du corps. Elle est un acide aminé disposant d’une faculté aromatique. L’origine de l’aspartame et de la tyrosine est la phénylalanine, ainsi elle fait partie du groupe des acides aminés essentiels. Le corps n’a pas la capacité pour en produire, donc il est nécessaire de répondre aux besoins en phénylalanine par l’alimentation. Elle est aussi le précurseur de la mélanine, noradrénaline et l’adrénaline.

La phénylalanine est un élément indispensable pour la santé globale de l’homme. Une fois ingéré dans l’organisme, elle se change en tyrosine qui se convertit ensuite en neurotransmetteurs clés tels que l’épinéphrine, noradrénaline et la dopamine. Elles sont responsables de la transmission des signaux entre les cellules nerveuses  influençant l’humeur. Elle favorise aussi le fonctionnement du système nerveux, amenant à une optimisation de la mémoire de la vigilance et de l’attention. Sa faculté à produire des messages au cerveau, atténue la dépression et diminue l’angoisse  tout en apportant une sensation de bien-être absolu. Au niveau de l’instant, elle contribue à l’élaboration de l’hormone cholécystokinine qui envoie au cerveau un message de plénitude, allégeant ainsi instantanément  l’appétit. L’action de la phénylalanine sur les molécules d’endorphines accroit l’apaisement des douleurs intenses.

L’apport quotidien en phénylalanine est compris entre 200 à  1 000 mg. Si c’est un complément alimentaire, il est recommandé d’en prendre le matin sans avoir mangé auparavant ou  en fin de matinée. Plusieurs aliments végétaux ou animaux en contiennent comme les noix, les poissons, les viandes, les œufs, les graines de soja, des germes de blé et la volaille. Il faut savoir que ce complément agit plus efficacement s’il est combiné avec des vitamines B6 et B1.

En cas de déficit en phénylalanine, la personne pourrait être sujette à des dysfonctionnements au niveau de la vue et des troubles vasculaires. Il est remarqué que ces individus en carence éprouvent un excès d’appétit et sensible à l’émotion. L’apport en  phénylalanine est fortement déconseillé pour les personnes atteintes phénylcétorunie. C’est une maladie héréditaire qui touche les enzymes hépatiques. En absence de cet enzyme, l’organisme ne peut pas métaboliser la phénylalanine et cette dernière est directement envoyée vers le cerveau. Il est nécessaire pour ses individus d’instaurer un régime alimentaire faible  en phénylalanine pour respecter un taux en dessous du seuil toxique. Pareillement, les femmes enceintes ne devraient pas en consommer en excès car il pourrait survenir des malformations au niveau du fœtus. Pour les personnes normales, une surdose déclencherait des nausées, de l’insomnie, la hausse de la pression artérielle, des brûlures d’estomac et des maux de tête.

Une recherche effectuée par Bickel en 1953 a démontré les effets de la phénylalanine sur l’organisme humain. En effet, cet acide aminé en forte quantité attaque les neurones. Toutefois, elle compose la protéine et à dose normale, contribue au bon fonctionnement du corps. Elle est un acide aminé disposant d’une faculté aromatique. L’origine de l’aspartame et de la tyrosine est la phénylalanine, ainsi elle fait partie du groupe des acides aminés essentiels. Le corps n’a pas la capacité pour en produire, donc il est nécessaire de répondre aux besoins en phénylalanine par l’alimentation. Elle est aussi le précurseur de la…

Passage en revue

Les viandes : dinde, canard, gibier, poulet, porc - 10
Les flocons d’avoine - 6.9
Le germe de blé - 5.9
Le muesli - 4.9
Les œufs - 4.4
Les noix - 3.3
Les haricots mungo - 4.3
Le yaourt - 4.8

5.6

Résumé : Il y en a dans les viandes

Note de l'utilisateur 4.7 ( 1 votes)
Une recherche effectuée par Bickel en 1953 a démontré les effets de la phénylalanine sur l’organisme humain. En effet, cet acide aminé en forte quantité attaque les neurones. Toutefois, elle compose la protéine et à dose normale, contribue au bon fonctionnement du corps.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*