Accueil / Nutriments & Co / Sels Minéraux & Oligo-éléments / Le vanadium, idéal contre le diabète

Le vanadium, idéal contre le diabète

EpinardsLe Vanadium est un oligo-élément peu connu dans l’univers de la médecine. C’est en 1801 que ce composant métallique a été découvert par un minéralogiste espagnol du nom d’Andrés Manuel del Rio. Son appellation plomb brun est devenue aujourd’hui vanadinite. Il est présent en quantité infime dans l’organisme humain. Ce complément contribue activement dans la croissance de la cellule.

Le vanadium est un élément essentiel dans la croissance osseuse. Il participe aussi dans le développement des dents et du cartilage. Utilisez fréquemment dans le traitement du diabète, le vanadium apporte une amélioration au niveau de l’insuline. Il joue un rôle important dans le transfert de potassium, sodium et calcium dans l’organisme. Grâce à sa faculté d’antioxydant, il favorise la normalisation du taux de cholestérol présent dans le sang. Combiné avec le chrome, le vanadium permet  le transport du glucose vers les cellules pour le transformer en énergie. Une étude a mis en évidence que prochainement le vanadium va substituer l’insuline pour le soin du diabète.

En moyenne la quantité minimale de vanadium dont le corps d’un adulte a besoin quotidien se situe entre 10 et 20 microgramme. En général, l’apport s’effectue grâce à l’alimentation. Cet élément se dissimule en grande majorité dans les champignons et les fruits de mer. Par ailleurs, il est aussi présent en faible taux dans les légumes et fruits. Certains enzymes peuvent être inhibés par le vanadium chez les animaux, provoquant de nombreux effets neurologiques. Une des conséquences négatives de cette molécule et qu’elle influe sur la dégénération des reins et du foie. Une expérience en laboratoire a montré qu’il peut détériorer le système reproductif des  animaux males.

Dès lors où il y a un excès d’absorption de vanadium, il peut survenir un risque d’anorexie, de diarrhée, un retard de la croissance et une possibilité de dépression. Si l’apport s’effectue par la voie de l’air, il est fort probable d’octroyer une pneumonie ou une bronchite. Contrairement à cela, en cas de carence le risque d’avoir des maladies cardio-vasculaires, rénales, mal formation des os et une infertilité est décuplé.

Actuellement les données exactes sur le taux de vanadium présent dans les aliments ne sont pas encore fournies. Plusieurs légumes, notamment secs en sont remplis ce qui fait qu’une carence en  cet oligoélément est peu probable. Les effets du vanadium dépendent de leur mode d’absorption dans l’organisme.  Pour la voie orale, il est mineur et n’influe pas sur le métabolisme. Le plasma constitue le lieu de stockage de vanadium, équivaut à 90 %. Au niveau concentration, elle est estimée à seulement 1 microgramme par litre. Peu importe la voie d’absorption, le vanadium en excès est disposé dans les poumons,  foie  ou reins. C’est surtout le rein qui enregistre une concentration élevée de vanadium.

Recette d’épinards sauce Miso :

Le Vanadium est un oligo-élément peu connu dans l’univers de la médecine. C’est en 1801 que ce composant métallique a été découvert par un minéralogiste espagnol du nom d’Andrés Manuel del Rio. Son appellation plomb brun est devenue aujourd’hui vanadinite. Il est présent en quantité infime dans l’organisme humain. Ce complément contribue activement dans la croissance de la cellule. Le vanadium est un élément essentiel dans la croissance osseuse. Il participe aussi dans le développement des dents et du cartilage. Utilisez fréquemment dans le traitement du diabète, le vanadium apporte une amélioration au niveau de l’insuline. Il joue un rôle…

Passage en revue

Epinard, persil, radis, champignon - 10
Riz, céréales complètes - 8.4
Fruits de mer, poisson (thon) - 6.2
Foie, viande - 5.6
Vin, bière - 4.3
Huile végétale - 4.4

6.5

Résumé : En quantité dans les épinards

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*