Accueil / Nutriments & Co / Vitamine F : Tout ce qu’il faut savoir

Vitamine F : Tout ce qu’il faut savoir

Huiles et vitamine FLa vitamine F est très présente dans notre alimentation. La vitamine F est une substance liposoluble indispensable à l’organisme. Elle n’est toutefois plus reconnue comme étant une vitamine à proprement parler, étant donné que ce n’est pas une protéine mais une composition d’acides gras non saturés essentiels. C’est la raison pour laquelle cette vitamine est également connue sous le nom d’acides gras insaturés poly-essentiels, composé de l’oméga-3 et de l’oméga-6. Ne pouvant pas être synthétisés par l’organisme, la vitamine F est, dans la majorité des cas, utilisée pour les personnes ayant une peau sèche, les personnes qui souffrent d’eczéma ou encore celles qui n’arrivent pas à bien cicatriser.

Omega 3 1000mg – 10% DE RÉDUCTION

La vitamine F présente plusieurs rôles au niveau de l’organisme humain. Elle favorise par exemple l’action des hormones car elle est à l’origine de la prostaglandine. Elle participe également au métabolisme des graisses, favorise la diminution du taux de cholestérol en aidant l’organisme à métaboliser et joue un rôle non négligeable dans la coagulation du sang. La vitamine F s’avère également être d’une aide efficiente pour l’hépatite et pour lutter contre la hausse de cholestérol. Cependant, si elle peut être favorable pour se débarrasser des graisses superflues, une consommation excessive de vitamine F peut conduire à une prise de poids. Pour un traitement spécial, la vitamine F doit agir avec les vitamines E et B6.

La vitamine F se trouve dans une grande diversité d’aliments. Toutefois, on la retrouve surtout dans les huiles végétales pressées à froid ainsi que les graisses animales. L’huile de soja, l’huile de tournesol, le beurre ou encore le saindoux présente alors un fort apport en vitamine F. Les carences en cette vitamine sont pourtant rares car elle est présente dans notre nourriture quotidienne. Ces carences se présentent plus précisément sous forme d’eczéma, de troubles menstruels ou encore d’œdèmes. Mais la vitamine F a également comme fonction d’immuniser les cellules et peut prévenir les maladies cardiovasculaires. Hormis cela, cette substance est reconnue pour ses utilisations en cosmétiques, car elle protège également la peau contre le dessèchement des cellules.

10% Huile de Foie de Morue

L’apport quotidien en vitamines F de chaque personne (et notamment les femmes) varie selon son âge. Il est d’environ 3 500mg pour l’enfant et de 10 000 mg pour les adultes. Sa consommation doit être modérée car un surdosage en vitamine F peut causer la fluidification du sang, pouvant être à l’origine de saignements. Etant donné que la vitamine F est un acide gras insaturé, elle ne se conserve pas bien et peut facilement s’oxyder, se rancir et devenir toxique. Les capsules doivent par conséquent être conservées dans des endroits frais, sombres et surtout secs, afin qu’elles gardent toutes leurs capacités bénéfiques. Il faut d’ailleurs savoir que la vitamine F n’interagit pas contre les médicaments mais la consultation d’un professionnel est nécessaire pour l’ajout de compléments alimentaires dans l’alimentation.

180_x_150_Rectangle_-_French

La vitamine F est très présente dans notre alimentation. La vitamine F est une substance liposoluble indispensable à l’organisme. Elle n’est toutefois plus reconnue comme étant une vitamine à proprement parler, étant donné que ce n’est pas une protéine mais une composition d’acides gras non saturés essentiels. C’est la raison pour laquelle cette vitamine est également connue sous le nom d’acides gras insaturés poly-essentiels, composé de l’oméga-3 et de l’oméga-6. Ne pouvant pas être synthétisés par l’organisme, la vitamine F est, dans la majorité des cas, utilisée pour les personnes ayant une peau sèche, les personnes qui souffrent d’eczéma ou encore…

Passage en revue

poisson gras - 10
huiles végétales - 8.7
huile de foie de morue - 7.2
huile de flétan - 5.7
poissons - 4.9
fruits - 2.8
oléagineux - 3.7
beurre - 2.1
huile de baleine - 2.5
graisse de boeuf - 1.5

4.9

Résumé : On en trouve surtout dans : les huiles, le poisson

Note de l'utilisateur 3.98 ( 4 votes)

2 plusieurs commentaires

  1. Livrez vous en Tunisie ?

  2. Cet article me laisse perplexe.
    En effet, la source première des acides gras essentiels est les plantes des régions froides ou d’altitude. Si les poissons gras sauvages des mers froides sont bien une source d’oméga 3, parce qu’ils ont mangé du plancton, ce n’est absolument pas le cas des poissons d’élevage qui sont nourris par on ne sait pas toujours trop avec quoi, mais en tous cas pas aec du plancton, leur source d’oméga-3. Car les poissons ne fabriquent pas eux-mêmes d’oméga-3, mais transforment celui qu’ils ont absorbé. Quant aux oméga-6, ce sont nos plantes des pays tempérés qui les fournissent. Donc on peut donc affirmer que la véritable source des acides gras essentiels est les plantes et celle qui détient le pompon quant à sa teneur d’oméga-3, c’est l’huile de lin. Les poissons, eux, proposent une version déjà transformée, comme nous-mêmes le faisons.
    Quant au surdosage conjoint des 2 types d’acides gras essentiels sous le terme de vitamine F, il faut déjà y parvenir ! En effet, ils se trouvent que les acides gras oméga-3 et oméga-6 s’accrochent aux mêmes capteurs. Donc si l’un a pris toute la place, l’autre n’y parviendra pas et se révélera en carence. C’est pourquoi on recommande d’absorber d’abord les oméga 3, puis ensuite les oméga-6 qui, rappelons-le, sont des acides gras inflammatoires, alors les oméga-3 sont anti-inflammatoires. Donc tout est une question d’équilibre. Et si vous cherchez vos acides gras essentiels dans les poissons, assurez-vous que le laboratoire a putifié son huile de poisson des métaux lourds… mercure, plomb, etc. Sinon, vous vous intoxiquez en même temps ! Mieux vaut de l’huile de lin de qualité Bio.

Remonter en haut